Sélectionner une page

Vous voulez résoudre votre blocage de l’écrivain, mais vous ne savez pas encore comment ? Alors lisez cet article et obtenez nos 9 meilleurs conseils.

Vous avez libéré du temps pour écrire et vous êtes assis devant l’ordinateur. Maintenant, vous voulez enfin commencer à écrire votre livre. Mais il n’y a pas de progrès. Le flux d’écriture ne veut tout simplement pas s’ajuster. Finalement, le temps précieux est inutilisé. Connaissez-vous cela ?

Les auteurs de livres chevronnés, les journalistes et les rédacteurs en ligne connaissent également le redoutable blocage de l’écrivain. Nous vous montrerons 9 façons, testées et approuvées par des professionnels, pour surmonter avec succès votre blocage de l’écrivain.

 

  1. Faites taire le critique intérieur

Votre critique intérieur s’exprime-t-il dès que vous avez écrit ne serait-ce qu’une phrase ? C’est un problème connu.

Au lieu d’écrire d’abord le texte, il est immédiatement évalué, corrigé et réécrit. Derrière, c’est la peur de ne pas être à la hauteur.

À la fin, le livre devrait apparaître sous votre propre nom. Votre famille, vos amis, vos partenaires commerciaux et vos clients liront ce que vous avez écrit. Avec un livre, vous existez aux yeux du public.

Personne n’aime entendre des commentaires négatifs. Il est parfaitement compréhensible que les critiques des lecteurs potentiels vous paralysent.

Le perfectionnisme est juste et important. Mais cette première version texte n’est de toute façon pas publiée immédiatement. Vous avez plus qu’assez de temps et d’opportunités pour peaufiner le texte brut jusqu’à ce que vous soyez satisfait.

Un éditeur peut vous aider à transformer votre manuscrit en une œuvre prête à imprimer. Pour le moment, personne ne voit vos lignes. En premier, le contenu est important. En tant qu’entrepreneur prospère, vous êtes l’expert de votre profession.

Tout d’abord, concentrez-vous sur ce que vous voulez transmettre à vos lecteurs. Le comment arrive plus tard.

Éteignez consciemment votre critique intérieur. Alors le blocage de l’écrivain se dissout.

 

  1. Commencer au milieu

Les auteurs de non-fiction expérimentés n’écrivent souvent l’introduction qu’à la fin du processus d’écriture. Même s’il est plus tard au début de votre livre, ramasse vos lecteurs et leur présente le contenu de manière ciblée, cette approche a du sens.

Parce que pour que vous puissiez faire l’introduction habilement, vous devez savoir exactement comment votre livre est structuré. L’expérience a montré que cela change encore et encore au cours du processus d’écriture. Par conséquent, il est plus logique d’écrire l’introduction en dernier.

Cela étant dit, beaucoup de gens ont du mal à se lancer dans l’écriture. Il est souvent beaucoup plus facile de commencer par le milieu.

Commencez par quelque chose qui vous préoccupe. Cela peut être une anecdote, une citation, un proverbe.

Peu d’écrivains adoptent une approche linéaire pour écrire un livre (ce qui est notre conseil cependant !). Vous pouvez formuler des entrées et des transitions à la fin. 

 

  1. Divisez votre livre en chapitres

Parfois, l’abondance de matériel est presque écrasante. Peut-être voulez-vous donner à vos lecteurs beaucoup d’informations précieuses – et de préférence toutes en même temps. La montagne de connaissances et d’expérience semble ingérable. Dans de tels cas, une structure vous aidera.

Une carte mentale est idéale pour enregistrer toutes les pensées, idées et points focaux le plus rapidement possible. L’avantage est que vous n’avez pas à procéder de manière linéaire. Vous pouvez enregistrer toutes les idées immédiatement. Il est préférable de travailler avec du papier et des crayons de couleurs différentes.

Cela inspire aussi la créativité. Créez ensuite un plan préliminaire à partir de votre carte mentale. Cela donne à votre livre une structure initiale.

Note à votre critique intérieur : la structure peut changer et changera très probablement au fur et à mesure que vous écrivez.

Votre conception n’est pas figée. Néanmoins, structurer vos pensées vous aidera à vous concentrer sur certains aspects de votre livre et à laisser les autres se reposer pour le moment.

Grâce à la carte mentale et à la structure, rien n’est perdu. Donnez à vos chapitres préliminaires des titres appropriés. Cela dirige automatiquement votre attention vers le contenu pertinent.

 

  1. Changer d’emplacement

Il y a des écrivains qui ont besoin d’un certain chaos créatif et d’agitation autour d’eux. D’autres écrivent avec plus de succès en silence, peut-être avec de la musique classique douce. D’autres encore préfèrent un environnement de travail avec le moins d’irritation possible et un bureau bien rangé.

Votre bureau à la maison vous paralyse ou vous inspire ? Peut-être trouvez-vous plus facile d’écrire dans des endroits inspirants. Il peut s’agir d’un café animé du centre-ville, du parc paisible de la ville, de votre canapé, de la bibliothèque ou du hall d’un hôtel.

Découvrez où vous vous sentez le plus à l’aise.

Peut-être que quitter votre bureau pendant un certain temps résoudra le blocage.

 

  1. Éliminer les interférences

Pratiquement personne ne peut atteindre des performances créatives optimales lorsque le téléphone sonne constamment ou que des messages arrivent par e-mail, Facebook et WhatsApp.

 

Définissez une heure fixe pour l’écriture.

 

Une certaine pression temporelle a un effet positif sur la productivité. Sans délai, le danger de traîner est grand.

L’écriture n’est pas seulement un art et une compétence, c’est un métier. Cela demande discipline et persévérance. Pendant ce temps réservé à l’écriture, toute votre attention doit être portée sur votre livre.

 

Éteignez toutes les sources d’interférences.

Il s’agit avant tout de la télévision, des smartphones et des téléphones. Il est également important de faire comprendre à votre famille, vos amis et vos collègues que vous n’êtes pas disponible.

 

  1. Écrire, écrire, écrire

Cela semble paradoxal, mais l’écriture aide à surmonter le blocage de l’écrivain. L’écriture libre peut vous aider à démarrer.

Notez tout ce qui vous passe par la tête pendant exactement cinq minutes : pensées, sentiments, souvenirs, associations. Non censuré.

Cette technique de narration est appelée flux de conscience. Si quelque chose d’utile en ressort, très bien. Cet exercice consiste à vous amener à vous écrire.

Peut-être êtes-vous meilleur pour capturer des bribes de pensées, des impressions et des considérations avec un stylo et du papier que sur l’ordinateur. Essayez-le.

Une alternative à l’écriture libre est d’écrire une lettre à quelqu’un qui s’intéresse à votre sujet et qui a bon cœur. Une personne de contact idéale est un vrai fan qui a hâte de pouvoir enfin lire le livre promis.

Signalez vos progrès à cette personne. Dites-lui quoi et qui vous voulez atteindre avec vos lignes. Décrivez comment vous souhaitez présenter le contenu à votre groupe cible.

Soudain, vous êtes au milieu du sujet. Vous pourrez peut-être reporter la rédaction de la lettre à plus tard et passer directement à votre livre.

 

  1. Combattre le blocage de l’écrivain grâce à la variété

Si vous ne pensez à rien, faites une pause. Il ne sert à rien de regarder sans fin l’écran vide ou la feuille de papier. Au pire, cela crée de la frustration, ce qui aggrave encore votre problème.

Au lieu de cela, faites une courte promenade, faites des corvées ou appelez quelqu’un.

Parfois, l’esprit a besoin d’une pause. Votre subconscient traitera toujours le sujet de votre livre.

Après cette courte pause, vous réessayez simplement.

 

  1. Obtenir des commentaires

L’écriture est un processus solitaire. Vous vous retirez, vous plongez dans le processus d’écriture. Vous ne savez pas comment votre livre sera finalement reçu par vos lecteurs.

Tout d’abord, d’innombrables pages doivent être remplies de texte. Après cela, il est révisé. Le livre passe par le processus d’édition. Ce n’est que lorsqu’il sera complètement terminé qu’il sera présenté au public sous la forme d’un livre imprimé ou d’un livre électronique.

Il faut des semaines, parfois des mois voire des années avant que cela n’arrive. Cela demande de l’endurance.

À moins, bien sûr, que vous utilisiez notre méthode pour écrire votre livre en 20 heures environ.

La motivation pour écrire doit venir de l’intérieur. Parfois, des commentaires extérieurs peuvent aider à faire avancer le processus d’écriture. Vous pouvez le faire en parlant de votre projet de livre.

Laissez les autres participer à l’écriture. Les éloges et les encouragements de la famille, des amis et des collègues renforcent votre persévérance.

Dans la conversation et l’échange d’idées avec les parties intéressées, l’un ou l’autre blocage est parfois résolu.

 

  1. Parlez au lieu d’écrire

Vous trouverez peut-être plus facile de partager ce que vous savez que de l’écrire. Avec l’aide de votre smartphone, il est facile d’essayer de prononcer un texte.

Si les mots coulent d’eux-mêmes, cette voie peut être la bonne pour devenir un auteur à succès.

Vous n’êtes pas obligé de franchir cette étape vous-même. Celle-ci peut être déléguée et confiée à un éditeur compétent.

Chez les éditions Bai Lan, nous travaillons de la même manière avec nos auteurs. Lorsque vous écrivez votre livre avec nous, l’ensemble du processus ne vous prendra que 20 heures de votre temps. Nous nous occupons de tout le reste pour vous.

Curieux ? Envie d’écrire un livre ? Ecrivez-nous à bailanpublishing@gmail.com

 

Abonnez-vous à la Newsletter sur www.editionsbailan.fr pour suivre notre actualité