Sélectionner une page

Il y a beaucoup de choses qui peuvent mal tourner lors de la rédaction d’un guide. Tous les experts ne sont pas automatiquement de bons auteurs. Dans cet article, vous apprendrez quelles sont les 9 erreurs courantes à éviter et comment rédiger un bon guide si vous voulez gagner beaucoup d’argent avec votre livre.

 

  1. Erreurs dans la rédaction du guide : vous ne connaissez pas votre groupe cible

Cette erreur n’est pas l’une des plus courantes, mais c’est l’une des plus graves : si vous ne connaissez pas vraiment votre groupe cible, vous ne devriez même pas commencer à rédiger un guide.

Tout d’abord, vous devez savoir comment votre lecteur moyen pense, ce qui l’intéresse et comment il se comporte. Sinon, vous manquerez votre public cible et devrez alors tout recommencer, ou pire, vos lecteurs seront déçus et votre livre ne se vendra pas.

 

Astuce lors de la rédaction de conseils :

Avant tout, des aspects tels que la langue, les connaissances antérieures et le comportement général de lecture doivent être pris en compte. A quoi votre lecteur moyen est-il abonné ? Est-ce qu’il lit aussi pendant son temps libre ou juste pour le travail ? Quel niveau d’études a-t-il ?

Afin d’écrire un guide compréhensible pour votre groupe cible, vous devez vous poser ces questions importantes à l’avance – ce n’est qu’alors que vous pourrez devenir un expert avec votre livre.

 

  1. Erreurs dans la rédaction du guide : vous utilisez trop de mots étrangers

Bien sûr, en tant qu’auteur de guide, vous devez être un expert dans votre domaine. Cependant, de nombreux experts ont tendance à utiliser un langage compliqué. Vous avez du mal à expliquer des problèmes complexes d’une manière que les autres peuvent comprendre. Ou ils essaient d’impressionner non seulement par leurs connaissances mais aussi par leur langue.

Malheureusement, ils passent à côté de l’objectif réel de leur guide : offrir au lecteur une valeur ajoutée.

Comment voulez-vous atteindre votre groupe cible s’il ne vous comprend pas ? Après tout, les lecteurs devraient aimer lire votre guide, intérioriser vos recommandations et ensuite recommander votre livre à d’autres.

 

Lors de la rédaction :

Essayez de présenter votre sujet aussi clairement que possible (voir point 1). À moins que vous n’écriviez un traité scientifique très complexe pour un public purement académique, évitez autant que possible d’utiliser des mots étrangers, gardez une structure de phrase simple et présentez le sujet à vos lecteurs de manière objective et prudente.

 

  1. Erreur dans la rédaction du guide : vous vous écartez du sujet

De nombreux auteurs tentent d’expliquer la moitié du monde dans leur guide. Parce qu’en tant qu’expert, vous savez exactement à quel point votre sujet est lié à d’autres aspects et comment les différentes disciplines se complètent.

Même si certaines digressions vous paraissent importantes en tant qu’expert, vous devriez considérer ce qui suit : le sujet que vous connaissez déjà est probablement un nouveau territoire pour vos lecteurs et ils auront du mal à vous suivre si vous digressez trop et amenez constamment de nouveaux sujets.

 

Astuce lors de la rédaction de conseils :

Votre lecteur recherche des solutions concrètes à ses problèmes ou à sa situation. Il a acheté votre livre parce qu’il veut des conseils sur un certain sujet et veut acquérir une compréhension de base. Il veut aussi avoir le sentiment, lors de la lecture, qu’il est conduit lentement mais sûrement à travers le domaine.

Pour choisir le bon guide, il a principalement utilisé le titre du livre comme guide. En conséquence, il n’acceptera que des informations marginales ou des digressions dans une mesure très limitée.

 

  1. Comment faire des erreurs d’écriture : vous faites en sorte que vos lecteurs se sentent stupides

De toute évidence, vous êtes l’expert et vos lecteurs prennent vos paroles au sérieux. Vous devez traiter votre lectorat avec le même respect. Ne les faites jamais se sentir stupides. Si vous êtes faux, tôt ou tard, ils le sentiront.

Vous devez toujours garder à l’esprit que personne ne peut tout savoir. Et parfois, ce n’est pas si facile lorsque vous êtes vous-même un expert dans un domaine.

 

4ème conseil lors de la rédaction :

Il s’agit de garder votre public à l’esprit et d’avoir une idée de ce que vos lecteurs savent déjà et ne savent pas. Un écrivain de guide réussi frappe la bonne note. Il transmet son savoir sans paraître arrogant.

En cas de doute, orientez-vous vers le niveau de connaissance d’un profane intéressé. Par exemple, il peut être utile de parler à des parents ou à des connaissances qui, comme vos lecteurs, ne sont pas encore aussi familiers avec le sujet.

 

  1. Ecrire une erreur lors de la rédaction d’un guide : vous offrez trop peu de valeur ajoutée

En tant qu’auteur de guide, vos lecteurs vous apprécient en tant qu’étranger neutre qui leur donne de précieux conseils. En d’autres termes : vous offrez à vos clients (lecteurs) une réelle valeur ajoutée. Vous avez un problème et vous cherchez une solution.

Cependant, les anecdotes qui ne font que flatter votre ego personnel n’offrent aucune valeur ajoutée et doivent donc être évitées.

 

Astuce lors de la rédaction :

Vos lecteurs sont intéressés par votre parcours pour devenir un expert. Ils veulent savoir à quel point il a été difficile pour vous au début de développer une compréhension de votre domaine, de créer une entreprise ou quelque chose de similaire.

Ils veulent savoir comment vous avez finalement réussi et comment eux aussi peuvent tout réaliser. Votre travail consiste à fournir et à motiver la contribution nécessaire.

Pour en revenir au point «juste un ego personnel flatteur», imaginez que vous entrez dans un magasin de vêtements et demandez à un employé quelle est la bonne tenue pour une invitation dans un restaurant haut de gamme.

Un bon vendeur répond à vos besoins, vous interroge sur vos préférences et vos attentes en matière de prix et, sur la base de vos informations, vous présente une sélection ciblée de différents vêtements.

Un mauvais vendeur, par exemple, vous engagera dans une petite conversation maladroite sur sa propre fascination pour la gastronomie et vous fera sentir comme le deuxième plus important.

 

  1. Erreurs dans la rédaction du guide : vous vous perdez dans le perfectionnisme

Le sujet et la structure du livre sont fixes et vous savez exactement ce que vous voulez écrire. Le contenu et les idées n’attendent qu’à être récupérés et mis sur papier.

Et pourtant, au bout du compte, de nombreux auteurs n’ont parfois rempli que deux pages. Pourquoi donc ?

Beaucoup d’écrivains décortiquent leurs phrases avant d’écrire quoi que ce soit. Ils restent parfois assis devant la page blanche pendant plusieurs minutes et n’écrivent qu’une seule phrase. Répétez ensuite la procédure. Ils pensent que cela leur évite d’avoir à changer quelque chose dans le texte par la suite (mais ils ne le peuvent pas).

Cela peut signifier que de nombreux écrivains passent parfois 3 à 5 minutes avant même d’écrire une seule phrase.

C’est précisément ce type d’écriture qui frustre beaucoup de nouveaux auteurs car ils progressent très lentement. Si vous essayez d’être parfait dès le premier brouillon, vous vous arrêterez à chaque mot.

De ce fait, l’écriture devient une véritable bataille que l’on finit par perdre.

 

Astuce lors de la rédaction :

Vous pouvez éviter cette erreur en commençant simplement par écrire et réviser ou affiner ce que vous avez écrit à la fin du chapitre ou de la journée de travail. Ne corrigez pas une phrase, mais écrivez toutes vos idées. Ce n’est qu’à la fin que vous corrigez votre texte.

Cette approche présente également des avantages psychologiques : avec votre premier brouillon de texte, vous avez déjà quelque chose devant vous que vous n’avez qu’à améliorer – une tâche beaucoup plus facile que d’avoir à rédiger un texte complètement nouveau.

 

  1. Erreurs d’écriture dans le guide : votre guide manque de pertinence pratique

Il existe certainement des guides qui transmettent des connaissances intéressantes, mais ne montrent pas au lecteur comment appliquer ces connaissances dans la pratique. Mais les guides sont achetés exactement pour cette raison – après tout, le contenu purement technique peut également être lu sur Wikipedia.

Alors considérez : un guide qui ne réussit pas le test pratique perdra rapidement la faveur de ses lecteurs.

 

Astuce lors de la rédaction :

Vous devriez déjà vous mettre à la place de vos lecteurs lors de la rédaction brute de votre guide : dans quelle situation se trouvent-ils en ce moment ? Quels sont leurs problèmes ? Qu’est-ce qu’ils cherchent ? De quels conseils ont-ils besoin ?

Il est préférable d’effectuer vous-même des tests pratiques et d’observer exactement quand quel conseil est particulièrement utile. C’est la seule façon pour que votre guide paraisse authentique et fonctionne également comme un manuel pratique.

 

  1. Erreurs dans la rédaction du guide : vous êtes trop rigide

Écrire un bon guide n’est pas facile. Et encore plus difficile est la vente réussie.

Même si vous n’aimez pas l’entendre : la situation du marché est concurrentielle – plusieurs auteurs ont reconnu le potentiel d’un bon guide avant vous et ont peut-être écrit sur un sujet similaire.

Néanmoins, vous pouvez réussir à vous établir ici. En restant flexible.

Il peut arriver que vous deviez ajuster votre guide à la dernière minute pour répondre aux exigences spécifiques du marché.

 

Astuce lors de la rédaction :

Pour cette raison, il est logique d’écrire d’abord une version approximative de votre guide de rêve personnel. Il doit être clair comment vous imaginez les points importants et la structure du contenu de votre guide.

Vous envoyez ensuite cette version brute à des amis et connaissances qui correspondent à peu près à votre groupe cible potentiel (du moins en ce qui concerne le niveau de connaissance).

Vous devez réfléchir à la rétroaction de manière approfondie et sans émotion et adapter votre guide en conséquence. Bien que cela puisse vous éloigner de votre version brute d’origine, rappelez-vous toujours que vous écrivez votre guide pour vos lecteurs !

 

  1. Erreur dans la rédaction du guide : votre titre n’invite pas à vous lire

Le titre de votre guide doit clarifier le sujet et susciter l’intérêt. C’est ainsi que vous trouvez le titre de livre parfait pour votre livre. Sinon, personne ne voudra lire votre livre.

 

Astuce lors de la rédaction :

Il est plus logique de développer le titre du livre à la toute fin. Bien sûr, vous aurez déjà une idée approximative du titre de votre livre pendant que vous l’écrivez et le révisez. Mais à la fin du processus d’écriture, vous avez mentalement approfondi le sujet de votre livre et pouvez mieux évaluer l’effet du titre de votre livre.

Il s’agit maintenant de la touche finale. Quel titre fera de votre livre un best-seller sans trop promettre ?

Formuler le bon titre peut prendre des jours ou des semaines.

Cependant, ce temps est bien investi, car les lecteurs potentiels de votre guide ne verront dans un premier temps que le titre et décideront ensuite s’ils veulent lire votre livre – ou non.

Le bon titre de livre est donc extrêmement important. Réfléchissez bien à qui vous voulez vous adresser avec votre guide, à la meilleure façon d’atteindre ce groupe cible et à ce que vous pouvez promettre à vos lecteurs.

Souhaitez-vous rédiger un guide et devenir la meilleure autorité de votre secteur ?

Vous n’avez pas envie d’écrire votre livre ? Envoyez-nous une demande. 

 

Nous vous guidons de la première idée de livre au livre fini et publié en seulement 20 heures. 

Ecrivez-nous à : www.editionsbailan.fr